Qui sommes-nous?

Bref historique de la Société d’histoire Saint-Paul – Émard

Éveil des citoyens de Saint-Paul – Émard au moment où ils ont crû qu’ils allaient perdre leur piscine de quartier, le Bain Émard. Une mobilisation sans précédent s’en est suivie: on voulait conserver notre piscine de quartier et on prenait conscience que chez nous aussi, il y a de belles choses, des bâtiments patrimoniaux qui valent la peine d’être conservés, une histoire riche à faire connaître.

Mais par où commencer?

St-Henri et Point-St-Charles ont leur société d’histoire – pourquoi pas nous?

Création par la RUI Opération Galt d’un comité de mise en valeur du quartier (janvier 2012)

Une vingtaine de citoyens et de représentants d’organismes sont au rendez-vous! On y apprend que Prévention Sud-Ouest a un volet sur l’histoire du quartier dans le cadre de sa mission qui vise, entre autre, à favoriser un sentiment de sécurité dans la population en développant un sentiment d’appartenance. On y apprend aussi que c’est dans ce contexte qu’a été créé en 2006, un par-cours historique des points d’intérêts du quartier Côte-St-Paul.

Intéressant…!

Au sein du Comité Mise en valeur brassage d’idées, priorisation de lieux à mettre en valeur et d’actions en ce sens, séquences de démarches à entreprendre, etc. On y élabore un plan d’action sur 2 ans qui doit aboutir à la création d’une société d’histoire et finalement, sur le conseil de gens d’expérience au sein d’autres sociétés d’histoire montréalaises et de l’avis de la Fédération des sociétés d’histoire du Québec, nous décidons de commencer par la fin et de créer la Société d’histoire Saint-Paul–Émard, ce qui fut fait en septembre 2012.

Tout au long de ce parcours, nous avons pu bénéficier du soutien précieux, tant sur le plan organisationnel que financier, de la Table de concertation de Ville-Émard–Côte-St-Paul, via la RUI Opération Galt. À souligner également: le don généreux de Prévention Sud-Ouest du parcours historique de Côte-St-Paul et de la documentation textuelle et visuelle qui a servi à son élaboration. Un grand merci à la directrice de l’organisme, Mme Diane Lemon. A-M S


%d blogueurs aiment cette page :